AccueilEssaisHistoireDiscussionsRecensionsFreud  RSS
BlogConférencesLivresBiblioSéminairesÉditoAdressesAssociationsLiens

Livres

L'autorité des psychanalystes

L'autorité des psychanalystes

Paris : Presses Universitaires de France, 2010.

Samuel Lézé

Comment expliquer la place ambiguë de la psychanalyse dans notre société ? Avec un regard qui rappelle celui des Persans de Montesquieu, un anthropologue a exploré pendant une dizaine d’années l’univers parisien de la psychanalyse. Il relate non seulement le parcours des patients et des psychanalystes dans un monde qui possède ses propres règles, mais aussi un épisode-clé de l’histoire du mouvement freudien en France (États Généraux de la psychanalyse, Réglementation du titre de psychothérapeute, parution d’un Livre noir de la psychanalyse), dont l’autorité est aujourd’hui contestée au nom de la scientificité et de l’efficacité de psychothérapies modernes… À travers l’anthropologie d’un lieu commun faussement familier et qui suscite le plus souvent une critique radicale ou un engouement total, l’auteur interroge la rationalité d’une pratique finalement méconnue de la plupart d’entre nous.


Table des matières

Préface de Richard Rechtman

Introduction

Chapitre premier. — Comment peut-on être analysant ?
Disputatio
Devenir un étranger professionnel
L'intelligence de la situation
Vous avez dit « psy » ?

Chapitre II. — « Quel est votre désir ? »
L'homme au magnétophone
Une double évidence
Une double ignorance
Une double vérité

Chapitre III. — Histoire naturelle du mouvement freudien
Développer des cercles
Organiser la cause
Implanter les freudiens : contrôler sans être contrôlé
Marginaliser les marginaux

Chapitre IV. — La souveraineté freudienne
Les États généraux de la psychanalyse
Les États généraux de la psychologie
Les États généraux de la psychothérapie
Les États généraux de la psychiatrie

Chapitre V. — Dégrader la psychanalyse
De l'autorité culturelle à l'autorité professionnelle
Un titre de psychothérapeute
De l’autorité culturelle à l’autorité cognitive
La souveraineté en action

Chapitre VI. — Devenir freudien
L'opacité du trouble
L'opacité de l'offre
L'opacité de l'autorité
L'opacité de l'engagement

Conclusion

Annexe. — Chronologie



Samuel Lézé est chercheur postdoctoral au CNRS, membre de l’IRIS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux), docteur en anthropologie sociale et ethnologie de l’EHESS. Il a co-dirigé l’ouvrage Le langage social des émotions. Études sur le rapport au corps et à la santé (Éditions Economica/Anthropos, 2008).



Info