AccueilEssaisHistoireDiscussionsRecensionsFreud  RSS
BlogConf√©rencesLivresBiblioSéminairesÉditoAdressesAssociationsLiens

Livres

Gegenübertragungstraum

L'esprit malade

Paris : Editions d'Ithaque, 2010. (352 pages. € 25,00)

Pierre-Henri Castel

Le formidable développement des neurosciences depuis les années 1980 présente un paradoxe dont l'état actuel de la psychiatrie est particulièrement révélateur. Bien qu'on n'en ait jamais su autant sur le fonctionnement du cerveau, les avancées accomplies dans ce domaine n'ont permis d'éradiquer aucune des grandes pathologies mentales connues depuis deux siècles. En revanche, le style de rationalité exigible pour les décrire, les étudier et évaluer leur traitement s'est profondément transformé. La plupart des concepts psychologiques traditionnels ont été ou sont en cours de naturalisation : l'esprit, c'est ce qui s'explique à partir du cerveau.

En abordant ici les modèles animaux de la folie, les hystéries modernes, la dépression, l'énigme des « fous criminels » ou celle de la conscience schizophrénique, l'auteur poursuit en réalité trois tâches.
Il présente d'abord les mutations actuelles de quelques théories psychiatriques marquées par la domination des paradigmes neuroscientifique et évolutionniste. Il vise, ensuite, à dégager les présuppositions philosophiques ultimes de la naturalisation de la folie et des états psychiques morbides qui inspirent ces théories. Il interroge, enfin, les conditions anthropologiques du succès de l'« esprit-cerveau » en psychiatrie.

--> Fichier d'information avec extraits du livre.



Table des matières

Avant-propos
Remerciements

Introduction : L’Esprit malade

I. L ’animal humain peut-il être fou ?

II. . « M M… et f… cochon ! » s’écria la marquise : le syndrome de Gilllles de la Tourette au prisme du philosophe

III. Comment peut-on « être agi » ?

IV. Quelques gouttes de logique dans le brouillllard des dépressions

V. La honte irréductible de la psychopathologie cognitive

VI. La psychiatrie peut-elllle déterminer une norme objective de la folie ?

VII. Folie et responsabilité : en contrepoint à Moi, Pierre Rivière

VIII. Les « hystéries » américaines : une pathologie de masse de l'imaginaire individualiste

Bibliographie



Pierre-Henri Castel est directeur de recherches au CNRS et dirige le Centre de recherches Psychotropes, Santé mentale et Société (université Paris Descartes). Ses travaux portent sur l’histoire et l’épistémologie des sciences psychologiques et médicales, ainsi que sur les questions de philosophie morale et d’anthropologie sociale qui en constituent le contexte déterminant.
Il a notamment publié La Querelle de l’hystérie, La Métamorphose impensable, À quoi résiste la psychanalyse ?



Info